Un Blackberry Curve 9320 provoque un incendie dans une chambre denfant

first_imgUn Blackberry Curve 9320 provoque un incendie dans une chambre d’enfant !En général, un cadeau apporte toujours du bonheur aux enfants. Mais pour Mason et Kian McCreath, ce Noël 2012 sera synonyme de frayeur via un cadeau: un Blackberry Curve 9320.L’histoire, rapportée par le Telegraph, se passe à proximité de Birmingham, vers Coventry. Elle fait état d’un faits divers qui aurait pu être dramatique pour la famille McCreath, engendrant malheureusement de graves séquelles pour l’un de ses enfants.Le plus petit d’entre eux, Mason, 7 ans, a été grièvement brûlé par la combustion spontanée de son cadeau de Noël, un Blackberry Curve 9320, qui a provoqué un incendie dans la chambre du petit garçon et de son frère, Kian, de quatre ans son aîné.Le plus petit, qui, d’après ses propres dires, a du mal à dormir la nuit, s’est réveillé et a eu du mal à en croire ses yeux : “je me suis réveillé, j’étais effrayé. Mes pieds, en bout de lit, étaient en feu”.Même stupéfaction chez son frère Kian, sortant de sa chambre en hurlant que son “lit est en feu”, les flammes atteignant également son matelas.Malheureusement, l’affaire ne s’arrête pas là. Car le petit Mason a été transporté d’urgence à l’hôpital de Coventry, avec des brûlures graves sur l’épiderme de ses membres inférieurs.La mère des enfants, Sarah McCreath, 39 ans, qui avait offert le smartphone à son enfant comme cadeau de Noël ne compte pas laissé l’histoire se terminer là : elle demande à ce que les BlackBerry Curve 9320 soient immédiatement retirés des étals des magasins.Ce n’est pas la première fois que les smartphones explosent ou se réduisent en cendres de manière spontanée. Le Blackberry Curve 9320 vient donc compléter tristement la liste des dispositifs incendiaires, comprenant les Samsung Galaxy S2 et S3, l’iphone 4 ou le Motorola Droid 2.RIM donne une réponse officielleUn peu plus tard dans la journée, RIM (Research In Motion), a informé les rédactions avec une déclaration officielle, face à cet incident :”RIM prend la réclamation faite très au sérieux et un membre éminent de notre équipe a rencontré la famille aujourd’hui afin d’ouvrir une enquête approfondie sur cette affaire. Pour procéder à cette enquête, nous avons besoin des produits qui ont été impliqués dans cet incident pour être mis à disposition pour un examen technique complet. À lire aussiMaladie de Charcot : symptômes, causes, traitement, où en est on ?Mais la famille n’a pas fourni à RIM la batterie ou le chargeur pour ladite analyse et expliquant qu’ils ne parviennent pas à localiser l’appareil lui-même. Nous avons une équipe de veille et nous mènerons cette enquête comme une priorité dès que la famille aura rendu ces produits à notre disposition. RIM s’engage à ce que nos produits sont sûrs et nous investissons massivement en R & D et de tests pour nous assurer de répondre ou dépasser toutes les normes réglementaires ici au Royaume-Uni et dans le monde.”La balle est donc désormais dans le camp de la famille McCreath, qui devra donc mettre à disposition les éléments suspects à RIM pour faire avancer l’enquête.Le 5 décembre 2012 à 13:41 • Maxime Lambertlast_img read more